Après les attaques à caractère raciste dont Christiane Taubira a fait l’objet ces dernières semaines, des personnalités de gauche, dont le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, étaient réunies mercredi à Paris pour lutter “contre les extrémismes”.