Quelque 350 soldats français sont positionnés au Cameroun dans l’attente d’une résolution de l’ONU autorisant Paris à déployer un millier d’hommes en Centrafrique pour l’opération “Sangaris”. Pour MSF, cela ne suffira pas à résoudre la crise.