Lors du sommet franco-africain, François Hollande a proposé vendredi le concours de la France pour entraîner chaque année 20 000 soldats africains si le continent se dotait d’une force de réaction rapide pour “assurer pleinement sa sécurité”.