L’ex-ministre UMP Georges Tron a obtenu un non-lieu dans l’affaire de viols et d’agressions sexuelles portée devant la justice par deux de ses anciennes collaboratrices à la mairie de Draveil (91). L’une des deux victimes présumées va faire appel.