Le tribunal correctionnel de Marseille doit rendre, mardi matin, son jugement dans le procès retentissant des implants mammaires frauduleux. Cinq ex-cadres et dirigeants de l’usine varoise, dont le fondateur Jean-Claude Mas, sont mis en cause.