Sous l’effet de la luminosité naturellement croissante du Soleil – un phénomène très lent sans lien avec le réchauffement climatique actuel -, les températures terrestres devraient augmenter dans les futures centaines de millions d’années. Principale conséquence, l’évaporation complète des océans. Une équipe du Laboratoire de météorologie dynamique a imaginé le premier modèle climatique tridimensionnel…