Édouard Martin, jusqu’ici syndicaliste emblématique de la lutte menée par les salariés d’ArcelorMittal, sera tête de liste socialiste aux élections européennes. Un tournant dans sa carrière qui dérange à droite et parmi certains de ses ex-collègues.