Vertement critiqué pour une plaisanterie sur l’insécurité en Algérie, le président français a fait savoir qu’il regrettait “l’interprétation” qui avait été faite de ses propos. En France, l’opposition dénonce un “dérapage”.