Les éditorialistes français sont quasi-unanimes jeudi : François Hollande a joué gros en promettant l’inversion de la courbe du chômage, et il a perdu, en tout cas pour le mois de novembre. Sa cote de popularité ne pourra qu’en pâtir, prédisent-ils.