Le ministère de l’Intérieur a condamné fermement vendredi “les propos racistes et antisémites” de Dieudonné et compte “étudier toutes les voies juridiques” pour interdire “les réunions publiques” de l’humoriste, déjà condamné par la justice.