Les outsiders de la primaire de la droite ont été plus incisifs jeudi soir, en particulier à l’égard de Nicolas Sarkozy. Ce dernier a notamment dû défendre son bilan et s’est retrouvé isolé sur la question de l’alliance avec François Bayrou.