L’homme contre la machine est rapidement devenu l’homme se confond avec la machine alors que les technologies d’assistance continuent à se développer. De nos jours, la perte d’un membre ne se traduit pas automatiquement par la perte de mobilité.

Cette année a vu l’apparition du Cybathlon, durant lequel les athlètes essaient de décrocher l’or en utilisant leurs technologies d’assistance. Les prothèses vont des remplacements activés par le corps à des interfaces de haute technologie qui impliquent un contrôle direct par le cerveau.

Avec des personnes comme Oscar Pistorius, qui est rentré dans l’histoire comme le premier double amputé à participer aux Jeux Olympiques valides, il n’est pas surprenant que des Jeux olympiques pour ceux qui utilisent des technologies d’assistance se profilent à l’horizon. Le 8 octobre 2016, des athlètes cyborg sont entrés sur le terrain pour une approche des sports traditionnels un peu plus proche de la science-fiction. Organisé à Zurich, en Suisse, le Cybathlon a défié des athlètes à divers niveaux de mobilité et des ingénieurs dans six épreuves principales.

Disciplines du Cybathlon

Disciplines du Cybathlon, source : http://www.cybathlon.ethz.ch/

Au lieu d’épreuves qui remettent en question les limites de l’endurance humaine, le Cybathlon se penche sur la puissance résultant d’une synergie entre l’homme et la machine. Chaque athlète, appelé pilote dans ces épreuves, a surmonté un défi de mobilité allant d’un membre manquant à la paralysie. Sans la technologie d’assistance, aucun des concurrents n’aurait pu participer à ces épreuves. Ce n’est qu’en utilisant efficacement des prothèses de pointe et d’autres technologies que ces athlètes ont pu terminer la course. Les activités comprenaient des courses en utilisant des exosquelettes robotiques, des vélos, des fauteuils roulants motorisés, des bras et des jambes prothétiques motorisés, et même une course unique sur une piste virtuelle.

Les cyborgs se réjouissent

Les cyborgs se réjouissent, source : http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

Il y a dix ans, les blessures de la moelle épinière signifiaient presque toujours une vie de mobilité réduite dans un fauteuil roulant. Aujourd’hui, les exosquelettes offrent une gamme d’options de mobilité. Même avec les récentes avancées par des sociétés comme Ekso Bionics et ReWalk Robotics, la technologie des exosquelettes a encore beaucoup de chemin à parcourir. Oui, certains concurrents ont réussi à s’en sortir lors de la course, mais quelques participants n’ont même pas atteint la ligne de départ. Il y avait 16 équipes inscrites à l’événement, mais la moitié a abandonné avant le premier jour du Cybathlon.

Course en fauteuil roulant motorisé

Course en fauteuil roulant motorisé, source : http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

La course en exosquelette est composée de défis comme se lever d’une position assise, puis revenir à une position assise. Les pilotes devaient naviguer dans un slalom, marcher/courir jusqu’à une rampe, gérer le passage à travers une porte, marcher sur des pierres de gué, et monter et descendre des escaliers. Les personnes valides pourraient ne pas percevoir ces défis comme de véritables défis, mais pour ceux qui souffrent de blessures paralytiques, un tel niveau d’amélioration de la mobilité changerait leur vie.

Course en exosquelette motorisé

Course en exosquelette motorisé, source: http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

Course en exosquelette motorisé

Course en exosquelette motorisé, source: http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

Les courses avec prothèses motorisées incluaient les bras et les jambes, ce qui obligeait les pilotes à effectuer des activités quotidiennes en suivant des étapes très précises. Ceux qui étaient amputés en-dessous du genou utilisaient des prothèses motorisées, tandis que ceux qui étaient amputés au-dessus du genou pouvaient utiliser tout type de prothèse passive ou active. Par exemple, les pieds « Cheetah » utilisés par Pistorius se trouvent dans la catégorie des passifs, car ils sont entièrement activés par le corps.

Chose intéressante, le gagnant de la course avec prothèse du bras s’est avéré utiliser une option en apparence moins avancée : un outil de préhension activé par le corps. Imaginez un vieux crochet rendu léger, durable et plus maniable.

Cybathlon

Course avec prothèse du bras, source : http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

Course avec prothèse du bras

Course avec prothèse du bras, source : http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

Course avec jambe motorisée

Course avec jambe motorisée, source: http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

La plupart des prothèses et des pilotes se sont exceptionnellement bien comportés, accumulant des scores parfaits sur un certain nombre de tâches. La course en exosquelette était la seule épreuve où aucun pilote n’a réussi à gagner la totalité des points pour l’achèvement.

Dans chaque catégorie, il y avait des personnes qui sortaient clairement du lot. Pour la course avec Interface cerveau-ordinateur (BCI), le gagnant incontesté était le concepteur Brain Tweakers et le pilote Numa Poujouly, représentant la Suisse. Dans la course cycliste avec Stimulation électrique fonctionnelle (FES), Mark Muhn de l’équipe Cleveland, représentant les États-Unis, a roulé vers une victoire rapide. La maîtrise des prothèses du bras est revenue aux Pays-Bas, avec DIPO Power et leur pilote Robert (Bob) Radocy. RHEO KNEE d’Islande a couru pour décrocher la médaille d’or piloté par Helgi Sveinsson. L’exosquelette ReWalk d’Allemagne, piloté par André Van Rüschen, a remporté la victoire au chrono, mais n’a pas réussi à obtenir un score parfait de 660 pour les tâches accomplies. Enfin, les athlètes sur roues ont foncé pendant la course, avec l’équipe renforcée suisse HSR et le pilote Florian Hauser devançant la compétition.

Course cycliste

Course cycliste, source : http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

La course avec BCI a été particulièrement intéressante, car c’est le mécanisme de contrôle qui représente le plus grand obstacle à une prothèse entièrement fonctionnelle et intégrée. Actuellement, de nombreuses prothèses fonctionnent à l’aide des signaux musculaires ou de mécanismes de contrôle externes, ralentissant le processus et forçant les utilisateurs à se concentrer et effectivement piloter leur membre de remplacement. Dans la course avec BCI, les pilotes n’utilisaient aucun contrôle physique pour manipuler leurs avatars autour de la piste virtuelle. Des améliorations dans ce domaine peuvent mener au développement d’une prothèse complète au cours de la prochaine décennie.

Course avec BCI

Course avec BCI, source : http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

Considérez des percées comme celle qui est en cours d’élaboration à la DARPA. Ils sont en train de tester une prothèse qui redonne le sens du toucher à un membre manquant. Alors que les utilisateurs rapportent que le stimulus n’est pas une sensation exacte, ils peuvent identifier l’endroit où ils sont touchés sur le membre, sans l’aide d’un sens secondaire, comme la vue.

Alors que les technologies d’assistance se développent, nous pourrions connaître une époque où les handicaps disparaissent et où les prothèses créent une opportunité qui transforme les personnes handicapées en des personnes à grande mobilité. Considérez la nageoire prothétique actuellement connue sous le nom de Neptune et qui est en cours d’élaboration. Avec un mouvement à 360 degrés réglable, cette prothèse rationalise la propulsion de l’eau pour son utilisateur. C’est peut-être simplement une question de temps avant que nous voyons de plus en plus de médaillés paralympiques participer aux Jeux olympiques valides.

Médailles du Cybathlon

Médailles du Cybathlon, source : http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

Sources :

http://www.cybathlon.ethz.ch/en/for-the-media/photo-gallery.html

http://www.cybathlon.ethz.ch/en/the-disciplines.html

http://www.cybathlon.ethz.ch/en/cybathlon-news/cybathlon-results.html

https://www.ethz.ch/content/dam/ethz/special-interest/conference-websites-dam/cybathlon-dam/documents/2016-08-10_Cybathlon_RacesRules.pdf

http://robots.ihmc.us/cybathlon/

http://spectrum.ieee.org/the-human-os/biomedical/bionics/at-the-worlds-first-cyborg-olympics-manmachine-hybrids-raced-for-the-gold

http://www.hongkiat.com/blog/amazing-prosthetic-limbs-organs/

http://www.takepart.com/photos/amazing-prosthetic-limbs/pistorius-cheetah-flex-foot-blades

http://www.digitaltrends.com/cool-tech/best-prosthetic-limbs/

http://www.telegraph.co.uk/sport/olympics/athletics/9454624/Oscar-Pistorius-knocked-out-of-London-2012-Olympics-but-his-achievements-will-resound-for-years-to-come.html