Devant la polémique suscitée par le mégafichier regroupant les données personnelles des Français, le gouvernement a consenti, jeudi, des “évolutions” sur les empreintes digitales qui pourront ne pas apparaître si les usagers le souhaitent.