Les électeurs certains d’aller voter à la primaire sont majoritairement âgés et ont une vision de la société en décalage avec le reste de la population, selon une étude. Ce sont pourtant eux qui pourraient désigner le prochain président.