Cinq hommes soupçonnés d’avoir voulu commettre un attentat le 1er décembre en région parisienne ont été mis en examen et écroués, vendredi. Ils étaient “téléguidés depuis la zone irako-syrienne”, a précisé le procureur de la République.