Après deux refus de sa demande de libération conditionnelle, Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour avoir tué son mari violent, a décidé de ne pas se pourvoir en cassation, ont annoncé ses avocates, vendredi.