Alors que la droite et le centre connaîtront bientôt l’identité du candidat qui les représentera à l’élection présidentielle de 2017, la gauche apparaît plus divisée que jamais et minée par des inimitiés difficiles à surmonter.