Un article du bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) fait le point sur les IST bactériennes en France. En 2015, le nombre de syphilis précoces, d’infections à gonocoque et de lymphogranulomatoses vénériennes a continué d’augmenter.