Salah Abdeslam a de nouveau refusé mardi matin de répondre aux questions du juge d’instruction. Sans défenseur depuis un mois, le seul rescapé du commando jihadiste des attentats du 13-Novembre 2015 n’avait pas sollicité l’assistance d’un avocat.