La victoire de François Fillon à la primaire de la droite et du centre n’a pas échappé à la sagacité des responsables européens. Chaque gouvernement voit dans sa possible accession à l’Élysée des motifs de se réjouir… ou de s’inquiéter.