Trois ex-salariés d’Air France, membres de la CGT, accusés d’avoir agressé deux cadres lors d’une manifestation en octobre 2015 ont été condamnés mercredi à des peines allant de 3 à 4 mois de prison, avec sursis. Deux autres prévenus ont été relaxés.