La spiritualité active les circuits de la récompense du noyau accumbens, tout comme les drogues ou le sexe. C’est le résultat d’une étude réalisée sur des mormons dont le cerveau était observé par IRM alors qu’ils faisaient l’expérience d’un sentiment spirituel.