Après de vifs débats entre la droite et la gauche à l’Assemblée nationale, jeudi, les députés ont voté en faveur de la pénalisation des sites Internet diffusant des “informations biaisées” sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG).