Le président français François Hollande a annoncé jeudi soir qu’il renonçait à briguer un deuxième mandat. Son Premier ministre Manuel Valls, qui pourrait participer à la primaire de la gauche, a salué le “choix d’un homme d’État”.