Quelques heures seulement après que le président Hollande a annoncé jeudi son intention de ne pas briguer de second mandat, le Premier ministre français était la cible d’attaques des candidats de la primaire de la gauche…