Manuel Valls s’est officiellement lancé dans la bataille de la présidentielle de 2017. Mais pour représenter la gauche en mai, il devra passer par une primaire semée d’embûches.