Le Sénat a adopté, mercredi, le texte prévoyant de pénaliser les sites de désinformation sur l’interruption volontaire de grossesse. L’objectif du gouvernement est qu’il soit adopté définitivement par le Parlement d’ici à fin février.