Jugée insuffisante actuellement, la formation des imams a été au cœur de la troisième réunion de “l’instance de dialogue avec l’islam”. L’enjeu ? Contrer les “discours sectaires”.