Interrogé par un juge antiterroriste, Ayoub el-Khazzani, le tireur présumé de l’attentat raté du Thalys en août 2015, a affirmé qu’il avait “une cible déterminée”. “Ce n’est pas un hasard s’il est monté en première classe”, a précisé son avocate.