À cinq mois, les petits garçons, comme les filles du même âge, manifestent davantage d’intérêt pour les poupées que pour les voitures. De quoi remettre en cause les cadeaux de Noël ?