Le meurtrier présumé de trois militantes kurdes, abattues d’une balle dans la tête à Paris en 2013, est décédé samedi à l’hôpital selon des sources judiciaires. Sa mort met fin à la tenue d’un procès qui était prévu du 23 janvier au 24 février 2017.