Des chercheurs israéliens ont mis au point un outil qui détecte dans l’haleine des molécules caractéristiques de 17 maladies, comme Parkinson ou des cancers. Chaque pathologie peut ainsi être identifiée par une combinaison de 13 composés organiques volatils (ou COV).