Teodorin Obiang, fils du président équato-guinéen, doit comparaître lundi à Paris pour la constitution frauduleuse présumée de son patrimoine en France. Il s’agit du premier procès qui se tient dans le cadre de l’affaire des “biens mal acquis”.