Poursuivi pour “aide aux étrangers en situation irrégulière”, Pierre-Alain Mannoni, professeur d’université, a été relaxé vendredi par le tribunal correctionnel de Nice. Il avait recueilli, mi-octobre, dans sa voiture, trois Érythréennes.