Le rappeur tunisien Weld el 15 a été autorisé vendredi par la justice française à rester en France, en dépit de son amitié passée avec un ancien membre de son groupe, mort récemment en combattant pour l’organisation État islamique en Irak.