Médecins sans frontières a dénoncé, vendredi, les violences policières exercées contre les migrants, notamment dans le nord de la capitale. Selon l’ONG, les policiers n’hésiteraient pas à confisquer les couvertures, en plein hiver.