Dans cette deuxième partie, Malek Boutih, député socialiste de l’Essonne et soutien de Manuel Valls, fustige le quinquennat de François Hollande. Selon lui, le président portera la responsabilité de l’échec de la gauche à la présidentielle.