Les candidats à la primaire de la gauche ont tardé à parler de culture durant la campagne, donnant presque l’impression d’avoir oublié cette thématique pourtant si chère à la gauche, provoquant une profonde lassitude du monde culturel.