Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé une relaxe générale pour les héritiers de la famille Wildenstein qui étaient poursuivis pour fraude fiscale. Le président de la cour a expliqué la décision par des lacunes de l’enquête.