Au lendemain du premier débat de la primaire de la gauche, les réactions ont été nombreuses. Et que ce soit du côté des candidats eux-mêmes ou chez leurs adversaires de droite, peu en sont satisfaits.