L’impact retentissant des cyberattaques sur la campagne présidentielle américaine ont alarmé les autorités françaises, qui sensibilisent les partis politiques aux risques de piratage qui planent sur la campagne pour la présidentielle de 2017.