Interrogé sur France 3, Jean-Marc Ayrault a jugé que François Hollande pouvait regretter sa décision de ne pas être candidat. Le chef de la diplomatie a dit ne pas exclure “des surprises”, sans préciser ses propos.