Longtemps présenté comme “le troisième homme” de la primaire de la gauche, Benoît Hamon est désormais au cœur du débat avec ses propositions. Au point de déjouer le duel annoncé entre Manuel Valls et Arnaud Montebourg ?