Le français Kevin G., qui se dit “un repenti” de l’organisation de l’État islamique, a été mis en examen et écroué samedi. Il a été transféré vendredi en France depuis la Turquie, où il s’était rendu aux autorités en quittant la Syrie.