Les électeurs à la primaire de la gauche ont placé au second tour, dimanche, deux candidats ayant des projets radicalement différents, notamment en ce qui concerne la vision du travail dans le monde de demain.