Les réactions se sont multipliées à gauche comme à droite lundi, au lendemain du premier tour de la primaire de la Belle Alliance Populaire dont Benoît Hamon est sorti finaliste devant l’ancien Premier ministre Manuel Valls.