Dans l’affaire des primes en liquide du ministère de l’Intérieur, la justice a condamné lundi l’ex-bras droit de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, à deux ans prison dont un an ferme,75 000 euros d’amende et cinq ans d’interdiction de fonction publique.