Une étude d’Ipsos met en lumière les divisions au sein de la communauté catholique, notamment au sujet de l’immigration. Elle révèle que les fidèles les plus pratiquants sont les moins hostiles à l’accueil des migrants et au discours du Pape.