Le conseil d’administration d’EDF a adopté, mardi, le protocole d’indemnisation du groupe pour la fermeture anticipée de Fessenheim. Cette décision signifie le début de la procédure d’arrêt de la doyenne des centrales nucléaires françaises.