Pour la première fois, des chercheurs américains ont réussi le développement d’un embryon contenant à la fois des cellules humaines et des cellules de cochon. Le but recherché est de trouver un moyen pour créer des organes utilisables pour des greffes.